FAQ

Avant l'impression

Nanoe est un fabricant de poudre céramique haute pureté utilisée pour différents procédés de mise en forme (injection, moulage, etc.). Nanoe est également connu pour sa ligne de filament céramique et métal pour imprimante FDM Zetamix.
FDM est l'acronyme de “Fused Deposition Modeling”, qui signifie “ impression par dépôt de fil” en français.
Zetamix propose des filaments en céramique et en métal. Des filaments en zircone blanche, zircone noire et de l’alumine sont disponibles pour la céramique. Concernant le métal, Zetamix propose un filament en acier inoxydable 316L.
À l’inverse des céramiques artistiques, les céramiques techniques sont utilisées dans l’industrie pour des applications haute performance. Elles ont des propriétés mécaniques, électriques, magnétiques, optiques, piézoélectriques, ferroélectriques, et supraconductrices hors norme.
L’impression 3D , et en particulier la technologie Zetamix, permet d’imprimer des pièces aux géométries impossibles à obtenir avec d’autres procédés de mise en forme, comme par exemple des pièces creuses et/ou dotées des canaux internes.
Nous recommandons l’utilisation de machines équipées d’un système d’extrusion “direct drive”. Nous privilégions également les imprimantes équipées d’un extrudeur “Bondtech“ qui réduit la pression sur le filament. Par exemple, les marques Raise3D, Prusa, FlashForge et 3NTR sont compatibles.
La taille de la pièce dépend de la taille du diamètre du tube du four, qui est dans le cas du Zetasinter : 200x100mm.
Il n’est pas nécessaire d’imprimer avec une buse spéciale. Cependant, nous recommandons d’avoir une buse par matériaux et de remplacer chaque buse après qu’elle ai imprimée deux bobines.
Cela n’est pas nécessaire, mais selon votre utilisation de la machine et votre environnement de travail, un filtre HEPA (High-Efficiency Particulate Air) peut être installé pour filtrer l’air de l’espace d’impression.
Beaucoup d’entreprises industrielles sont déjà équipées d’imprimante 3D commerciales. Nos filaments pouvant être utilisés par la plupart de ces imprimantes, l’adoption de la technologie Zetamix dans votre entreprise entraînerait donc peu de frais supplémentaires. L’impression FDM est également un très bon compromis entre coût et précision. De plus, Zetamix est une des seules technologies à permettre la production de pièces creuses totalement fermées.

Paramètres d'impression et propriétés

C’est à vous de définir la hauteur de couche avant l’impression, elle peut varier entre 0.05 et 1mm.
Les filaments Zetamix peuvent être imprimés avec différents diamètres de buse et épaisseurs de couche. Cependant, une buse de 0.4mm et des couches de 0.15 à 0.2mm sont les plus utilisées.
Nous recommandons d’imprimer avec une vitesse d’impression variant de 25 à 40mm/s, selon le matériau utilisé et la complexité de la pièce recherchée.
Les supports peuvent aussi bien être imprimés dans le même matériau que la pièce ou dans d’autres matériaux tel que le PLA et PVA.
Les températures d’impression varient entre 100 et 200 degrés, ce qui correspond aux températures des buses des imprimantes classiques.
En imprimant les filaments Zetamix avec une imprimante Raise3D Pro 2, la précision est : • hauteur de couche = 0,05mm (avant frittage) • largeur de couche = 0,01mm (avant frittage)
Le taux de retrait varie en fonction de la teneur en poudre du filament. Il est généralement compris entre 10% et 20%. Ce taux est précisé dans la notice d'utilisation propre au matériau du filament en question.
Le retrait est théoriquement homogène dans les trois directions. Néanmoins, sur certaines pièces, on peut constater un écart jusqu'à 1% entre retrait vertical et horizontal.

Après l'impression

Afin de retirer l’acétone, il faut laisser la pièce sécher à l’air après le déliantage chimique.
Oui, nous conseillons de retirer les supports après le déliantage chimique.
Les pièces en acier inoxydable peuvent être frittées sous gaz neutre (Argon ou Azote), si possible sous pression réduite. Mieux si vous disposez d'un four sous hydrogène, les pièces seront encore d'une meilleure qualité.
Les pièces peuvent subir des déformations au frittage. Cela peut venir d'un déliantage incomplet, ou de la qualité d'impression. En particulier, imprimer toujours dans le même sens est une mauvaise idée, et il vaut mieux imprimer une couche sur deux en sens horaire, et une autre couche sur deux en sens antihoraire.