Comment ça marche ?

Comme dans tout procédé céramique, la fabrication des pièces Zetamix se fait en 3 étapes : la mise en forme, ici l’impression, le déliantage et le frittage. Une fois ces trois procédés accomplis, les objets imprimés bénéficient d’une densité allant jusqu’à 99% pour les céramiques et atteignant entre 90 et 95% pour le métal.

1

L’impression

Nos filaments sont compatibles avec la plupart des machines FFF. Pour un meilleur résultat, les machines équipées d’un système «  direct drive » sont à privilégier. Afin que la poudre céramique puisse être facilement mise en forme, elle est mélangée avec un liant. Une fois imprimée, la pièce n’est pas finie : elle est « crue ». Pour qu’elle ait les mêmes propriétés que les pièces faites industriellement, il faut la délianter et la fritter. Pour les zetamakers n’ayant pas encore d’imprimante, nous fournissons une Raise3D Pro2 entièrement compatible avec nos filaments.

2

Le déliantage

Le déliantage est l’étape qui consiste à enlever le liant, matériau indispensable à la mise en forme de la pièce. Les pièces Zetamix sont déliantées dans un bain d’acétone. A la fin de cette étape, la masse de l’objet a diminué. Bien que le système soit ouvert, Nanoe fournit une station de déliantage chauffante si vous n’en possédez pas déjà une.

3

Le frittage

Le frittage est l’étape qui consiste à « cuire »   une pièce à très haute température. En frittant la pièce, elle se densifie et acquiert les propriétés mécaniques finales. Après cette étape, les pièces ont une densité allant jusqu’à 99% pour les céramiques et 95 % pour le métal. Par ailleurs, l’objet subit un retrait de 15 à 20%. Nanoe fournit un four tubulaire permettant aussi bien de fritter les pièces en céramique, que les pièces en métal qui doivent être frittées sous gaz neutre.

4

Les finitions

Une fois la pièce sortie du four, elle peut être polie à la main ou par tumbling pour un aspect plus brillant. Les pièces en métal peuvent être sablées.

Une question ?